Quand un enfant a un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), que devient-il à l’âge adulte? Les études démontrent que la moitié des jeunes aux prises avec le TDAH ne présenteront plus de trouble neurologique à l’âge adulte. C’est un peu comme si le problème se résorbait de lui-même… Néanmoins, un enfant sur deux devra apprendre à vivre au quotidien avec ce trouble, car les difficultés perdureront à l’âge adulte.

Comment est-ce que le TDAH évolue au cours d’une vie? Il est important de mentionner que les enjeux associés au TDAH évoluent avec l’âge.

Le TDAH et l’enfance

Durant l’enfance, il est possible d’observer une grande variété de comportements. L’enfant peut être turbulent en classe, bouger beaucoup, toucher à tout et parler sans y avoir été invité. À l’opposé, un autre enfant peut être relativement calme, plutôt « rêveur » et présenter une certaine lenteur à exécuter les tâches demandées par l’enseignante ou le parent. L’éventail des manifestations du TDAH est assez large chez les enfants. Il n’y a pas de moule prédéfini.

Le TDAH et l’adolescence

Ensuite, à l’adolescence, on remarque que la « bougeotte » n’est plus prédominante. Les problèmes les plus fréquents sont : l’impulsivité, un faible jugement, une difficulté à gérer ses émotions et une faible estime de soi.

La manifestation la plus fréquente est l’impulsivité. Par exemple, l’adolescent peut commencer une tâche sans avoir écouté l’explication, lire trop vite une question d’examen et répondre sans avoir pris en considération tous les choix. De plus, le jugement est affecté; du moins, plus que les autres adolescents sans TDAH! Cette atteinte du jugement peut augmenter les risques de relations sexuelles non protégées, de conduite dangereuse en voiture et de consommation de drogues ou d’alcool.

Aussi, l’adolescent peut vivre une grande détresse émotive. Les émotions sont vécues avec davantage d’intensité que la moyenne et l’adolescent peut avoir de la difficulté à les gérer. Il peut également développer une anxiété de performance scolaire. Les échecs scolaires et les réprimandes répétés des enseignants et des parents peuvent contribuer à altérer petit à petit l’estime de soi de l’adolescent. Les risques de dépression sont également présents. Ce ne sont pas des exemples très joyeux, j’en conviens! Je vous expose tous les risques liés au TDAH, car il est important d’en être informé. Cela permet d’agir plus rapidement pour prévenir ces problèmes.

Le TDAH et l’âge adulte

Finalement, à l’âge adulte, les problèmes prédominants sont au niveau de l’organisation et des fonctions exécutives. Les fonctions exécutives permettent de planifier une activité, de la mettre en action, de s’assurer que toutes les étapes soient faites et terminer la tâche. Pour mieux illustrer tout ce qu’un adulte TDAH peut vivre au quotidien, je vous suggère de lire TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l’adulte!, un article de Julie Philippon, blogueuse. En voici un extrait :

1) TDAH: Vous avez l’impression que vous pourriez exploser si vous ne dites pas tout ce que vous avez à dire maintenant!

2) TDAH: Vous avez parfois besoin de faire des graphiques ou des dessins pour arriver à suivre l’autre!

3) TDAH: Vous oubliez parfois votre question alors que vous venez juste de la formuler.

4) TDAH: Vous devez souvent relaver votre linge après l’avoir oublié, propre et mouillé, dans la laveuse!

5) TDAH: Vous perdez l’intérêt rapidement alors que vous étiez si passionné par votre nouvelle idée

6) TDAH: Vous êtes un utilisateur compulsif de post-It!

Ainsi, la personne aux prises avec le TDAH sera confrontée à plusieurs défis au fil des jours. Si votre enfant a reçu un diagnostic de TDAH et vous vous demandez quoi faire pour l’aider, vous pouvez me contacter. Je vous aiderai à mieux cibler les interventions utiles pour l’aider à s’épanouir et à s’adapter petit à petit à ses défis quotidiens.

Source :

TDAH mon amour à Télé Québec – la clinique

 

Tags:

2 commentaires

  1. Nicole L.

    Merci Sabrina, j’ai appris beaucoup en lisant ton article sur le TDAH. Continue tes chroniques, elles sont instructives et faciles à comprendre.

    • Sabrina St-Onge

      Merci beaucoup pour le commentaire!

Écrire une réponse ou un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *