Avant de développer son esprit scientifique bébé doit, au préalable, avoir vécu les expériences suivantes :

  1. Être calme et attentif pour s’ouvrir au monde extérieur
  2. Tomber amoureux de ses parents
  3. Devenir un bon communicateur
  4. Conquérir le monde!

Une fois ces expériences accomplies, il est fin prêt à développer sa logique et sa résolution de problèmes. Cette période émerge principalement entre 12 et 18 mois. Vous constaterez que la logique est toujours étroitement liée aux émotions et à la communication. Ces concepts ne peuvent pas être traités dans des boîtes séparées; elles forment un tout.

Vous comprendrez aussi que les expériences spontanées et amusantes avec bébé ont beaucoup plus de valeurs éducatives que les jeux « éducatifs« en magasin ou sur une  tablette. Quand on parle de résolution de problème, il faut se mettre dans la peau d’un bébé de 12 à 18 mois. Quels genres de problèmes peuvent-ils rencontrer au quotidien? Exemples : ils veulent jouer avec maman ou papa, obtenir un verre de jus ou un jouet, etc.

Voici des grandes lignes qui vous seront très utiles :

Évitez les distractions lorsque bébé joue dans la même pièce que vous.

 

Si vous êtes rivés sur vos écrans (cellulaire, tablette, télévision), vous raterez des moments clés pour développer la résolution de problèmes de bébé. Par exemple, il est en train d’escalader une montagne de coussins et se tourne vers vous, en quête d’approbation. Si vous l’encouragez à poursuivre son ascension du « Mont Everest », il sera heureux de continuer. Au contraire, si vous ne réagissez pas, il restera au bas de la montagne.

Faites-le travailler pour mériter votre aide!

 

Bébé veut du jus d’orange. En tant que parents, vous devinez très bien ses besoins. Au lieu de lui donner tout de suite ce qu’il veut, dites-lui plutôt: «  montre-moi ce que tu veux! ». Bébé devra alors se mettre en action pour vous faire deviner sa demande.

Il devra alors réaliser une séquence d’actions complexes pour vous entrainer vers le frigo et remplir son verre de jus.

De cette façon, vous contribuez aussi à développer son estime de soi. Bébé saura qu’il est capable de communiquer lui-même ses besoins et obtenir ce qu’il veut par ses propres moyens.

C’est aussi une occasion en or d’aider bébé à développer sa patience! Vous savez ce qu’il veut. Il sait que vous savez ce qu’il veut ! Soyez vilain et jouez l’idiot : « c’est bien le jus d’orange que tu veux? Tu es sûûûûre? Nous avons aussi du jus de pomme, du lait, de l’eau, … » Et vous énumérez tout ce qui est à votre portée dans le frigo, avec un petit air malin ! Si vous gardez le sourire et semblez bien vous marrer, bébé voudra sûrement rigoler avec vous!

Soyez ouvert, tolérant et prêt à jouer!

 

Lorsque vous rentrez du boulot, composez-vous un beau sourire, même si vous êtes épuisé. Ce n’est pas toujours évident, mais c’est cela aura une grande incidence sur les relations à long terme de votre enfant. Je m’explique :

  • Si vous semblez impatient et fermé au jeu, ce « pattern » de votre part créera une réaction chez bébé : l’évitement. Plutôt que d’aller vers vous pour jouer, il restera en retrait.
  • Au contraire, si bébé associe votre retour du boulot comme un bon moment pour jouer au chat et à la souris, des associations positives se créeront dans sa tête.
  • Si vous êtes rarement disponible pour jouer avec bébé quand il en a envie, vous lui envoyez un message très négatif. Voici ce qu’il retiendra de cette expérience : «maman (ou papa) répond à mes besoins seulement de temps en temps ». Plus tard, cela aura des répercussions sur ses relations amicales et amoureuses. Il croira que les autres ne seront pas toujours là pour lui. Il s’engagera plus difficilement dans des relations.

 

Soyez prêt à accepter un minimum de chaos et de désordre!

 

Pour que bébé puisse avoir des occasions de résoudre des problèmes, il doit être exposé à des situations nouvelles. Si vous grimpez aux rideaux chaque fois qu’il se construit un château avec les coussins du sofa, vous bloquez sa créativité. Gardez l’esprit ouvert et faites preuve de flexibilité!

Ajoutez un peu d’action lors des jeux!

 

Si vous constatez que votre enfant préfère les jeux plutôt répétitifs (ex : un bébé qui aime ouvrir et fermer une porte sans arrêt), il est temps de venir en renfort. Cachez-vous derrière la porte. Chaque fois que bébé l’ouvrira, faites-lui une grosse grimace! Vous créerez des opportunités de communication et de spontanéité!

SOURCE :

Building Healthy Minds – The Six Experiences that Create Intelligence and Emotinal Growth in Babies and Young Children », Stanley Greenspan

À LIRE :

Les secrets d’un bébé heureux!

Comment développer l’empathie chez les bébés?

Bébé : apprendre à communiquer et à coopérer

Bébé aventurier à la conquête du monde!

Écrire une réponse ou un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *