100 000 façons de tuer un homme

100 000 façons de tuer un homme

[…] Le gaz est plus propre, pas de commentaires

Mais à tout instant gare au courant d’air

Non je crois que la façon la plus sûre de tuer un homme

C’est d’l’empêcher de travailler en lui donnant d’l’argent.

 

[…] Pour mourir de soif faut la volonté

Le dégoût de l’eau, surtout la santé

Non vraiment j’y tiens la meilleure façon de tuer un homme

C’est d’le payer à ne rien faire. 

 

[…]Non vraiment je reviens aux sentiments premiers

l’infaillible façon de tuer un homme

C’est d’le payer pour être chômeur

Et puis c’est gai dans une ville çà fait des morts qui marchent.

Félix Leclerc, 100 000 façons de tuer un homme, 1972


 

Félix Leclerc l’a dit dans sa chanson : la meilleure façon de tuer un homme, c’est de le payer à ne rien faire. Ces paroles m’interpellent, car je côtoie beaucoup de clients en arrêt de travail, indemnisés par la CNESST, la SAAQ et les assurances privées dans le cadre de mon travail d’ergothérapeute.

Souvent, ces personnes sont en arrêt de travail depuis plusieurs mois et parfois même des années ! Les arrêts de travail sont souvent liés à : un accident, une blessure ou un trouble de santé mentale (ex : anxiété, dépression).  À long terme, quels peuvent être les impacts de cet arrêt de travail sur leur santé?

 

L’impact du travail sur la santé

 

Est-ce que le travail est bon pour la santé ? Selon les études scientifiques, la réponse est OUI ! La participation active à un emploi amène plusieurs aspects positifs dans la vie d’un individu. En voici quelques exemples :

  • L’autonomie financière
  • Un statut social
  • Offre des opportunités de réalisation et de croissance personnelle
  • Affirmation et accomplissement personnel
  • Contacts sociaux et sentiment d’appartenance
  • Qualité de vie

(source : Limoges, 1987; Morin, 2006; Vézina 1992)


 

À l’inverse, un arrêt de travail prolongé peut-il nuire à la santé ? Certainement. Le fait d’être sans emploi sur une période prolongée peut occasionner :

  • Augmentation de la consommation d’alcool, de tabac, de médicaments et de l’utilisation de soins de santé
  • Diminution de la participation à des activités
  • Augmentation des admissions dans les hôpitaux psychiatriques
  • Perte de motivation
  • Baisse de la qualité de vie
  • Augmentation du risque de dépression et d’obésité
  • Augmentation du risque de morbidité et de mortalité cardiovasculaire (bref, vous avez plus de chances de développer des maladies cardiovasculaires… et d’en mourir; pas très joyeux !)
  • Isolement social
  • Perte de dignité et d’autonomie

(source : Baril et al 1994)


Pourquoi consulter un ergothérapeute ?

L’ergothérapie peut être bénéfique pour :

  • Prévenir un arrêt de travail chez un travailleur ayant des problèmes de santé physique ou psychologique (ex: anxiété, dépression)
  • Accompagner une personne en arrêt de travail (CNESST, SAAQ, Assurance privée)  vers la réintégration de son emploi.

Je dois considérer les facteurs mentionnés précédemment dans mon rôle d’ergothérapeute, lorsque je prends en charge des clients sur la CNESST, la SAAQ et les assurances privées.

Si vous êtes en arrêt de travail, mes objectifs principaux seront de…

  • Vous aider à retourner au travail de façon intelligente, sécuritaire et progressive, pour vivre un succès.
  • Réintégrer votre emploi le plus tôt possible (avant de subir les effets pervers de l’arrêt de travail prolongé)
  • Vous donner les outils nécessaires pour éviter les rechutes (santé physique et mentale)

Pour les travailleurs qui ne sont pas en arrêt de travail… 

  • Si vos tâches de travail vous occasionnent des douleurs, vous devez absolument chercher l’aide nécessaire pour adapter votre façon de travailler ou adapter votre environnement de travail. D’ailleurs, les ergothérapeutes font formés pour vous venir en aide dans ce domaine.
  • Avant qu’il ne soit trop tard et qu’un arrêt de travail soit imminent, consultez un ergothérapeute pour améliorer votre bien-être au travail.

Source :

Conférence : « Le retour au travail » Marie-Josée Durand PhD Professeure titulaire, directrice du CAPRIT

Pour le plaisir !

Paroles complètes de 100 000 façons de tuer un homme

Vidéo 100 000 façons de tuer un homme

 

Tags:

Écrire une réponse ou un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *