La tablette électronique : un cadeau empoisonné !

Comme je n’ai pas encore d’enfants, c’est facile pour moi de condamner la tablette électronique.  Par contre, je peux comprendre qu’elle fasse souvent partie de la « trousse de survie » des parents.

La tablette est utile pour garder les enfants calmes au restaurant et dans la voiture.  Aussi, elle peut aider les parents à obtenir des petits moments de tranquillité après une journée de travail épuisante.

Malgré tout, mon opinion professionnelle d’ergothérapeute va dans une direction opposée. Voici 5 raisons de :

  • Faire disparaitre la tablette de votre enfant OU
  • Assurer un encadrement serré pour en limiter l’utilisation.

 


Raison #1 : Une nuisance à la créativité et à l’intelligence émotionnelle

 

D’abord, pour devenir un adulte sensible, intelligent et empathique, il y a certaines bases à développer :

L’enfant doit s’intéresser au monde extérieur. Il doit avoir envie de résoudre des problèmes et atteindre ses buts. Ses jeux seront des opportunités d’utiliser sa créativité et son imagination, de vivre et d’exprimer ses émotions. En jouant, l’enfant crée son identité et découvre ses forces et ses intérêts.

Maintenant, retournons à la tablette…

La compétition entre le monde virtuel et réel

Le monde virtuel est vraiment attirant. Quand on y pense, le monde réel est drôlement ennuyant en comparaison aux aventures extraordinaires sur la tablette. L’enfant est beaucoup moins porté à s’intéresser aux objets (et aux personnes!) qui l’entoure avec une tablette dans les mains. C’est pourquoi son utilisation doit être limitée au maximum et bien encadrée.

En plus, les jeunes ont besoin d’être encouragés et motivés à se dépasser dans le jeu et la découverte de leur environnement. Ils ont besoin d’entendre des « BRAVO! » quand ils grimpent, courent, sautent, dessinent, dansent, chantent, lancent un ballon, etc.

Certains enfants sont moins autonomes dans leurs jeux et ont besoin d’être pris par la main pour « apprendre à jouer ». Le rôle du parent est essentiel pour soutenir son enfant, tout en découvrant avec lui ses intérêts et ses forces.

Je fais donc un reflet aux parents : vous devez restreinte votre propre utilisation des appareils mobiles en présence de vos enfants qui jouent. Ils ont besoin de votre œil attentif et de vos encouragements à se dépasser dans le jeu.


Raison # 2 Une nuisance pour l’estime de soi

 

Les jeux sur la tablette donnent une récompense instantanée aux utilisateurs. Ce sont des commandes simples et répétitives, mais vraiment addictives pour les jeunes.

Les jeux de « la vraie vie » demandent plus de défis. Les enfants doivent apprendre à user d’astuces pour résoudre des problèmes et créer de beaux projets sportifs, artistiques, scientifiques, etc.

Ces jeux réels sont drôlement plus valorisants et permettent à l’enfant d’identifier ses forces et ses intérêts et même de se définir comme personne. Un enfant qui passe plusieurs heures par jour devant les écrans a beaucoup moins d’opportunités de découvrir et de développer ses forces.

Pour un jeune qui s’identifie comme étant bon avec sa tablette, mais qui peine à reconnaitre ses forces dans la « vrai vie », c’est un signal d’alarme!


Raison #3 Des enfants « jello » et sédentaires

 

En exposant les jeunes aux écrans plusieurs heures par jour, on les prépare à devenir des adultes sédentaires, avec toutes les conséquences associées à la santé. Par exemple, la sédentarité  augmente les risques d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de cancers et de maladies métaboliques.

Les enfants ont besoin de bouger (ramper, courir, grimper, sauter) pour avoir un tronc fort et une bonne posture. Ceci les aidera à mieux endurer la position assise en classe, plutôt que d’être étendu sur le pupitre comme du jello!


Raison #4 Des yeux de p’tit vieux

 

Les enfants sont plus sensibles à la lumière bleue que les adultes. L’exposition prolongée à la lumière bleue des écrans occasionne un vieillissement prématuré des structures de l’œil. Bref, vos enfants finiront par avoir des yeux de p’tits vieux.


Raison #5 Une nuisance pour la qualité du sommeil

 

Le fait d’avoir une tablette dans les mains avant de se coucher vient sérieusement troubler le cerveau ! C’est encore pire si l’enfant est couché dans son lit avec la tablette.

On envoie des messages contradictoire au cerveau : la position couchée indique au cerveau qu’il peut se reposer et favorise l’endormissement. À l’opposé, la tablette émet de la lumière, des images et des sons qui stimule l’éveil du cerveau.

Pour s’endormir, le cerveau sécrète l’hormone du sommeil (la mélatonine). Cette hormone est libérée seulement lorsqu’il fait noir. Ainsi, en étant exposé à la lumière de la tablette, on réduit la libération de mélatonine.

 

« Il a été observé que les utilisateurs de la tablette électronique de type iPad sécrètent entre trois et six fois moins de mélatonine suite à une utilisation d’une durée de deux heures. Plus les yeux perçoivent de lumière bleue, moins le corps humain produit de mélatonine, et plus l’écran est tenu à proximité de l’œil, plus ce taux de production baisse de façon importante. »

 


Quelques conseils d’une ergothérapeute avertie:

 

  • D’abord, réduire la « consommation » d’écran de toute la famille, y compris les parents !
  • Ensuite, pour les 0-6 ans, réduire l’exposition aux écrans à 1 H par jour (tablette + télévision) même la fin de semaine !
  • Pour les 0-6 ans, prévoir des tranches de jeu de 15 minutes maximales sur la tablette, avec des pauses ou l’enfant n’est pas sur un écran.
  • Surveillez étroitement ce que vos enfants regardent sur les écrans !
  • Papa et maman doivent avoir un encadrement clair et un discours commun quand vient le temps de permettre des temps de jeu et mettre fin au jeu.
  • Éviter la tablette en soirée, avant le dodo, pour ne pas nuire au sommeil
  • ENCOURAGEZ VOS ENFANTS ET JOUEZ AVEC EUX A TOUS LES JOURS

 

VOUS AIMEREZ AUSSI :

5 effets bénéfiques du jeu sur le développement des enfants

Les effets pervers de la tablette électronique

 

SOURCE :

Risques reliés à l’utilisation de la tablette électronique : vision holistique pour une prévention efficace; Noémie Girard, Université du Québec à Trois Rivières

Bleue lumière

 

LIENS INTÉRESSANTS :

Le temps d’écran c’est comme du chocolat, il ne faut pas en abuser !

Le TDAH et les écrans

 

Écrire une réponse ou un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *