ergothérapie

COVID 19: réduire le stress en période de confinement

 

Voici la suite de ma mini-série sur le stress.  D’abord, vous avez lu comment identifier les signes indicateurs de stress et reconnaître les sources de stress. Maintenant, vous êtes prêts à réduire le stress dans votre quotidien.

 

Je dis « réduire », car il n’est pas possible d’éliminer tout le stress. On ne peut malheureusement pas passer notre vie dans une boule de papier bulle, protégé du monde extérieur.

 

Nous sommes continuellement exposés au stress !

 

Une accumulation de petits détails peut drainer vos sources d’énergie et vous rendre, par exemple, irritable, impatient et moins efficace dans vos activités quotidiennes. En réduisant certaines sources de stress  (sur lequel on peut agir), l’intensité des autres « stresseurs » diminue.

 

J’en profite pour partager des exemples s’appliquant à la période de confinement… tant qu’à y être !

 

Réduire le stress en période de confinement…

 

Bougez !

  • Pensez à des activités physiques qui vous ressemble et vous font plaisir. Bon, en ce moment, les choix sont un peu limités… Essayer d’inclure une activité qui vous fait bouger dans votre routine, à chaque semaine.

 

La routine 

  • La routine, c’est rassurant. On en a besoin ! Le contexte de confinement a certainement affecté vos habitudes. Gardez une routine de sommeil avec des heures fixes de lever et de coucher, même si vous êtes confiné.
  • Gardez aussi la même routine pour les heures de repas. Pour occuper vos journées, créez-vous une nouvelle routine, en incluant une marche à tous les jours, par exemple (François Legault sera fier de vous !).

 

Les écrans 

  • Nous sommes plusieurs à utiliser la technologie pour rester connectés à ce qui se passe dans le monde, travailler à distance, étudier à distance, etc. Le défi, c’est de bien doser le temps passé devant les écrans.
  • Si possible, réduisez à ce qui est essentiel, surtout si vous en ressentez de l’irritabilité, de la fatigue oculaire, des maux de tête, des difficultés de sommeil, etc. Prévoyez des périodes sans écrans dans la journée.

 

La bouffe

  • Vous remarquerez qu’on recherche souvent les aliments sucrés, gras & salés quand on manque d’énergie et qu’on se sent tendu. La relation avec la bouffe, c’est intéressant et complexe à la fois.
  • Nous avons perdu l’accès à bien des activités qui nous procure du plaisir et de la détente. L’alimentation demeure une source accessible de réconfort, mais elle est aussi une source d’inquiétude pour plusieurs.
  • Je vous suggère cette lecture : Coronavirus – ta bouffe, tes émotions, ton poids écrit par Marilou Morin, diététiste-nutritionniste anti-régime fondatrice de Manger en Harmonie.

 

Le sommeil 

  • Quand on dort bien, tout est plus facile ! Pensez à vos habitudes de sommeil et voyez ce qui pourrait être amélioré pour vous sentir plus reposé. Lisez mes conseils sur le sommeil : Partie A et Partie B.  Si vous avez encore des difficultés de sommeil après avoir suivi ces conseils, ne vous acharnez pas et changez d’objectif. Pensez à réduire d’autres sources de stress : votre sommeil risque de s’améliorer de lui-même!

 

Chez-soi…

  • Pensez à votre « chez-vous ». Comment le décririez-vous ? Est-ce un endroit calme ou bruyant ?  Épuré ou désordonné ? Pensez aux gens avec qui vous habitez et à l’énergie dans la maison.
  • Quelles émotions ressentez-vous en pensant à ce milieu de vie ?
  • En période de confinement, c’est le bon moment de donner un peu d’amour à votre maison. Quelles petites actions contribueraient à vous y sentir mieux ?

 

Mes proches…

  • De quelle façon pouvez-vous remplir ce vide « social »  causé par le confinement ? À quelle fréquence avez-vous besoin de prendre des nouvelles de vos proches pour vous sentir bien ?
  • Est-ce que vos proches vous transmettent leurs inquiétudes liés à la pandémie ? Comment est-ce que cela vous affecte ? Nous sommes des éponges ! On absorbe le stress des autres, sans nécessairement le réaliser. Comment vous sentez-vous après avoir échangé avec vos proches (rassuré, soulagé, inquiet, tendu, paniqué ?).

 

Les médias sociaux

  • Combien de temps passez-vous sur les médias sociaux (par jour ou par semaine) ?
  • Nous avons besoin de rester connecté à notre entourage en période de confinement. Par contre, les nouvelles véhiculées sur les médias sociaux peuvent avoir un sérieux impact sur le bien-être psychologique. Certains partagent des informations très chargées en émotions négatives (et rappelons-le, nous sommes des éponges absorbant le stress des autres!).
  • Lire des nouvelles tristes ou choquantes, sans pouvoir agir pour changer les choses, c’est lourd. Si cela vous affecte, de quelle façon pouvez-vous réduire cette exposition aux mauvaises nouvelles & aux énergies négatives transmises par certains de vos amis?

 

J’espère que ces pistes de réflexions vous aideront à alléger le stress dans votre quotidien.

Bonne semaine et bon confinement !

 

TÉLÉRÉADAPTATION EN ERGOTHÉRAPIE ET PHYSIOTHÉRAPIE

Si vous avez besoin de services d’ergothérapie et de physiothérapie, nous sommes disponibles. Nous offrons des services de télésanté à distance, pour votre bien-être physique et psychologique!

Contactez-nous pour plus d’informations !

Sabrina St-Onge, ergothérapeute &  Valérie St-Onge, physiothérapeute

 

À consulter : 

COVID-19: 5 ÉTAPES POUR RÉDUIRE SON STRESS EN PÉRIODE DE CRISE

COVID-19: IDENTIIFER SES SOURCES DE STRESS POUR MIEUX LES RÉDUIRE

COVID 19 ET TÉLÉRÉADAPTATION – UN SERVICE OFFERT CHEZ PHYSIO ERGO ST-ONGE

COVID-19 : TÉLÉRÉADAPTATION EN SANTÉ MENTALE

 

Écrire une réponse ou un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *