« Le jeu et le jouet sont aussi nécessaires à l’enfant que l’air ou la nourriture »

Vial 1981

De nos jours, les enfants ont un horaire aussi chargé que Barack Obama. Les jeunes jonglent entre l’école, les devoirs et les activités parascolaires. Reste-t-il suffisamment de temps pour le jeu dans l’agenda des enfants? Les parents se mettent beaucoup de pression pour que leurs jeunes performent bien en classe. Ceci implique un nombre incalculable d’heures assis à la table de la cuisine durant les leçons!

L’école est une priorité, mais le jeu devrait l’être tout autant. Les acquis développés par les enfants lors du jeu ne peuvent s’acquérir en classe ou dans un cahier d’études.

Le jeu développe la personnalité. Il développe la persévérance, le courage, l’esprit scientifique, l’estime de soi et la créativité.

La persévérance

Le plaisir associé au jeu encourage l’enfant à investir davantage d’effort dans son activité. Il devra mettre beaucoup de temps et d’énergie pour créer son village de légo! La persévérance peut donc s’acquérir dans le plaisir! Cette valeur servira à votre enfant toute sa vie et l’aidera à ne pas abandonner lorsqu’il doit s’attaquer à de grands projets.

Le courage

Le jeu est associé à la nouveauté, à l’incertitude et au défi. Il est important de choisir des défis surmontables permettant de vivre des réussites. Le cerveau, très malléable, est influencé par ces expériences. Quand un enfant relève un défi, de nouvelles connexions se créent dans son cerveau. De façon simplifiée, le cerveau connecte les cellules « nouveaux défis » aux cellules « je peux réussir! ». L’enfant abordera donc les nouveaux défis avec confiance!

Les défis n’ont pas besoins d’être extraordinaires. On peut déguiser des activités plutôt banales en « mission secrètes ». Par exemple : « tu dois ranger tes jouets sans réveiller le dragon qui dort! » ou bien « tu es aux olympiques et pour fracasser le record du monde, tu dois ranger tes jouets en 1 minutes 33 secondes ».

L’esprit scientifique

Le bébé qui lance son bol de nouilles sur le plancher vient de découvrir la loi de la gravité de Newton! En jouant, les enfants découvrent le fonctionnement des objets. Une balle roule, l’eau peut faire flotter mon canard jaune, mon crayon rouge laisse des traces sur le papier et sur… les murs! Avec ces expériences, l’enfant comprend mieux le monde qui l’entoure et lui donne un sens.

L’estime de soi

L’enfant qui joue est le maître de son monde. Il a le pouvoir de décider du déroulement du jeu. Il apprend à solutionner les problèmes à mesure qu’ils apparaissent. Cette expérience lui donne de la confiance pour affronter le monde réel. L’enfant devient conscient qu’il a un pouvoir sur sa vie et peut poser des actions pour influencer son environnement. Il peut prendre des décisions plutôt que de suivre les consignes sans se poser de questions.

La créativité

Les enfants ont des pouvoirs magiques. Ils peuvent faire pousser des arbres à bonbons, faire parler des animaux et bouger des objets avec la pensée! L’imagination est sans limites! Lorsque l’enfant vieillit, il est davantage en contact avec le monde réel. Ainsi, cette créativité permet de laisser libre cours aux nouvelles idées et de trouver toutes les solutions possibles à un problème.

Bref, faites une place aux jeux dans le quotidien de votre enfant. L’apprentissage dans le plaisir permet de créer des petits adultes forts, confiants, brillants et heureux.

Source :

Tags:

Écrire une réponse ou un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *